» Gérer le réseau - 2nd degré » La gestion technique d’un réseau informatique scolaire » Synthèse sur le filtrage Internet en milieu scolaire
 
Synthèse sur le filtrage Internet en milieu scolaire

 

Dans le cadre de la préparation de la charte informatique régionale, vous trouverez ci-après quelques éléments sur le problème du filtrage Internet en milieu scolaire.

Les solutions techniques énoncées ici sont largement détaillées dans les autres articles de cette rubrique.

Quelques constats

- le type de solution de filtrage dépend de la présence ou non dans l’établissement de compétences techniques informatiques (technicien réseau, enseignant passionné, entreprise partenaire ...)
- les solutions qui répondent à toutes les obligations légales sont les plus lourdes à mettre en place (identifiant par utilisateur, serveur dédié à cette tâche ...)
- le fonctionnement "en listes noires" consiste à interdire l’accès à un ensemble de sites reconnus comme inappropriés (sites au contenu pornographique, raciste, violent...)
- il est également possible, pour des situations pédagogiques particulières, de limiter la consultation à un ensemble connu de sites, à partir de “listes blanches” (c’est le fonctionnement fortement conseillé en école primaire).

Avec un seul poste connecté à Internet

Dans ce cas, on peut utiliser la solution basique (à base de liste blanche) offerte par le navigateur Internet Explorer :

Documentation sur Le site de l’Académie de Rennes.

Dans un réseau non centralisé

- dans l’urgence, dans un réseau non "organisé" (pas de serveur central), le plus simple est d’installer le logiciel (gratuit) Naomi sur tous les postes ou le logiciel Cerbère (120 Euros TTC, licence établissement + 20 Euros TTC par an pour la mise à jour de la liste noire) plus complet et paramétrable.
Un excellent tutoriel expliquant comment installer et utiliser Naomi.

Une autre solution est d’utiliser les logiciels de contrôle parental mis à disposition gratuitement par les fournisseurs d’accès Internet. Cependant ces derniers limitent le nombre de postes protégés (3 postes par exemple chez Alice).

Se rendre sur le site du fournisseur d’accès dans la rubrique Abonnés et télécharger le logiciel.

Un test comparatif sur les logiciels de contrôle parental des fournisseurs d’accès à Internet (site e-enfance.org).

Dans un réseau centralisé

- dans un réseau déjà centralisé, ces solutions peuvent aussi être utilisées mais il est sans doute préférable de choisir des systèmes plus efficaces (traçabilité des usages).
- avec un serveur Microsoft Windows (Windows server 2000/2003), des produits comme WOOWEB-PRO (120 Euros HT + 79 Euros HT -2 ans- pour la mise à jour de la liste noire) ou Microsoft Isa Server sont utilisables.
- une autre solution est de dédier un ordinateur (qui peut être assez ancien) à cette tâche avec un système Linux généralement gratuit. Dans l’enseignement public, c’est la solution SLIS qui est souvent retenue (AbulEdu peut aussi remplir ce rôle). Dans l’enseignement catholique régional (Pays de la Loire), une cinquantaine d’établissements utilisent le projet Comédu qui peut servir de serveur de filtrage mais aussi de serveur de fichiers (cartable électronique) quand aucun serveur n’existe dans le réseau pédagogique. D’autres distributions Linux sont aussi utilisées (IPCOP, ClarkConnect ...) mais elles ne permettent généralement pas de suivi individualisé des connexions Internet.

La solution Comédu (créée par une équipe d’enseignants et de techniciens informatiques) tente de répondre aux obligations légales (filtrage par liste noire ou blanche, suivi des connexions Internet) et aux demandes des enseignants qui peuvent eux-mêmes autoriser ou interdire l’accès internet à un élève ou à une classe.

Le serveur Linux peut très bien cohabiter avec un serveur Windows (il faut alors simplement importer avec un fichier texte les comptes des utilisateurs).

Cette solution nécessite cependant quelques compétences linux pour l’installation. Des demi-journées d’informations sont régulièrement organisées par les services multimédia des DEC ainsi que des stages de formation.

Le filtrage peut aussi être assuré par des matériels (Juniper Netscreen ...) mais les mises à jour des listes noires sont généralement assez onéreuses.